Françoise Soizeau


     Native du Pays Basque, Françoise Soizeau a participé à de nombreux salons de peinture autant dans des salons d’art que lors d’expositions collectives. Si chacune de ces œuvres est différente, on y retrouve la sensibilité de l’artiste qui joue avec les traces, les empreintes, les signes et les écritures en ayant recours au collage ou en incluant dans ses œuvres des objets rouillés. Un seul objectif : susciter l’émotion.
C'est dans cette recherche de la singularité que peut se faire la rencontre avec le spectateur : « J'aime d'ailleurs penser que celui-ci se laissera porter par l'émotion, la surprise ou même l'étonnement afin d'entrer dans mon jeu créatif » souligne l’artiste. Un engagement qui rejoint celui du grand Pablo Picasso qui disait : « Une peinture ne vit que par celui qui la regarde ».

 
L'artiste se donne entière liberté dans l'utilisation des matériaux, que sa peinture soit figurative ou abstraite le fil conducteur reste la matière, elle essaie de recréer un lien qui peut nous rattacher à des souvenirs lointains, des petits bouts de vie ; ce sont des traces, des signes, des taches : séquelles du temps qui passe, qui apparaissent, disparaissent avec lesquels son travail prend forme.
 
Le langage pictural se laisse porter par le jeu de la matière, et les différentes techniques employées apportent un équilibre fragile afin qu'un dialogue puisse s'installer entre l'émotion et le matériel.